Association Technique Maritime et Aéronautique
Panorama maritimes > 20172016201520142013

Les Energies Marines Renouvelables

L’année 2014 a été une année importante pour les énergies marines renouvelables.

1- Politique française :

Salon Thetis s'est déroulé à Cherbourg en avril 2014 ; en quelques années, ce salon Thetis est devenu une tribune légitime internationale dans le domaine des énergies marines renouvelables et un espace d’échange des élus régionaux, départementaux et des grandes métropoles qui oeuvrent pour l’aménagement et le développement de leurs territoires.

Suite à l'appel d'offres lancé par l'Etat en mars 2013, les projets éoliens en mer de Dieppe - Le Tréport et îles d’Yeu et de Noirmoutier ont été attribués, le 3 juin 2014, au consortium composé de GDF SUEZ, EDP Renewables et Neoen Marine, associés à Areva.

En octobre 2013, l’ADEME a lancé un l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) pour l'installation de fermes pilotes d'hydroliennes dans le Raz Blanchard et dans le Fromveur ; les industriels ont déposés leurs dossiers en mai 2014 et ont été sélectionnés en décembre 2014.

C’est aussi en 2014 que le Chili a décidé de se doter d’un centre d’excellence des énergies marines.

DCNS et Enel Green Power, avec leur projet MERIC (Marine Research and Innovation Center) ont remporté cet appel d’offre.

2- Développements industriels :

Eolien flottant :

  • SeaReed:

En 2014, DCNS a réorienté ses études précédentes s’associant avec Alstom pour développer puis commercialiser un système intégré d’éolienne flo[ante semi-submersible d’une puissance de 6 MW.

Mi-octobre, La Région Bretagne et DCNS ont signé un accord en octobre 2014 pour faire avancer le projet de site pilote éolien flottant de Groix. Ce projet, intitulé « SEA REED », a reçu le soutien de l’ADEME.

  • Autres projets :

Fin juillet, le préfet des Bouches-du-Rhône a donné son feu vert à la plateforme d'essai d'éoliennes flottantes au large de Port-Saint-Louis-du-Rhône, à proximité de Fos-sur-Mer. Deux prototypes d'éoliennes devraient y être testés en 2015.

Hydrolien :

  • DCNS-OpenHydro :

Une hydrolienne démonstrateur de 0,5 MW, assemblée à Brest pour le compte d’EDF, avait fait l’objet d’essais en 2011-2012 sur le site de Paimpol-Bréhat. Après visite et mise à jour, cette hydrolienne a été ré-immergée fin 2013 sur le même site pour de nouveaux essais. Elle a été relevée en avril 2014 avec succès par les équipes de DCNS et de sa filiale OpenHydro, après quatre mois de tests en conditions réelles. Ces essais concluants ont permis de démontrer les performances de l’hydrolienne en termes de rendement et de fonctionnement, validant le principe du prototype de 16 mètres, étape indispensable avant le développement de fermes pilotes.

Le 4 juin, EDF a annoncé qu’il allait développer une ferme pilote de deux hydroliennes sur le site de Paimpol-Bréhat. OpenHydro, filiale de DCNS, fournira les deux nouvelles turbines qui seront opérationnelles dès 2015.

OpenHydro a aussi été sélectionné par le Canada, pour la réalisation d'une ferme pilote de deux hydroliennes de 2MW chacune sur le site expérimental du Centre de recherche FORCE (Fundy Ocean Research Centre for Energy). Le projet est porté par la co-entreprise Cape Sharp Tidal créée par OpenHydro et son partenaire Emera en novembre 2014.

En mai 2014, EDF EN et DCNS ont répondu à l'AMI pour un parc de 7 hydroliennes OpenHydro de 2 MW pour le Raz Blanchard. Ils ont été déclarés lauréats en décembre 2014.

  • GDF Suez – Voith Hydro – CMN :

En réponse à l'AMI, le groupe GDF Suez a répondu au côté de la PME Sabella pour installer une machine pilote D10 dans le Fromveur pour alimenter l'île d'Ouessant, et a déposé un dossier avec Alstom pour le raz Blanchard, sur la base de turbines testées en 2013 sur le site d’essai du Centre européen des énergies marines en Ecosse.

D'autres industriels ont aussi répondu à l'AMI pour le raz Blanchard.

Energie Thermique des Mers :

DCNS et Akuo Energy travaillent depuis plusieurs années avec la Région Martinique pour définir les possibilités et conditions de mise en place d’une centrale pilote Energie Thermique des Mers pouvant alimenter 35 000 personnes.

Le 8 juillet 2014, le projet NEMO «New Energy for Martinique and Overseas» de centrale flottante ETM, développé par DCNS et Akuo Energy, a désigné lauréat du programme NER 300 par la Commission Européenne, ce qui autorise un financement couvrant les cinq premières années d’exploitation de la centrale.

Le développement de l'ETM passe par la mise au point d'une conduite d'eau très profonde de grand diamètre (projet MARLIN retenu par l'ADEME).

Houlomoteurs :

Les inventions visant à récupérer l’énergie de la houle et des vagues sont nombreuses, mais les solutions qui ont pu être testées réellement en mer sont très rares.

Le projet Wattmor, porté par le consortium DCNS/Fortum, est un dispositif de récupération de l’énergie des vagues sur le fond. Le Conseil régional de Bretagne a alloué une subvention pour les études de faisabilité techniques dans une zone de la baie d’Audierne.

 

Projet d’éolienne flottante Sea Reed :


Hydrolienne DCNS OpenHydro (Crédits DCNS)

Hydrolienne Sabella


Projet d’ETM


Association Technique Maritime et Aéronautique © 2016 Tous droits réservés

MAGEEK Création de sites internet