Association Technique Maritime et Aéronautique
Panorama maritimes > 20182017201620152014

Le transport maritime

La croissance de l’économie mondiale s’est maintenue en 2018 à un niveau soutenu avec 3,7 %. Cependant, le trafic commercial maritime a connu un tassement avec une croissance de 3,1 % après un pic atteint en 2017 autour de 4 % en raison d’une montée des politiques protectionnistes et des tensions commerciales notamment entre Etats-Unis et Chine.  Bien que les perspectives de croissance restent bonnes pour les années à venir elles resteront durablement marquées par des incertitudes structurelles liées à la transition énergétique.

Selon le dernier rapport annuel de BRS, après les pics atteints en 2017, les secteurs des transports de vrac, de pétrole et de conteneurs ont vu leur croissance baisser en 2018. Le commerce de vrac a vu sa croissance se ralentir à 2,6 % en 2018, la croissance dans le commerce du pétrole a à nouveau diminué à 1,7 %. La croissance du transport de conteneurs s’est ralentie tout en restant soutenue à 4,6 %.

Les prix du fret pétrolier ont encore baissé pendant les neuf premiers mois de l’année, après une importante baisse en 2017.

Les approvisionnements mondiaux en GNL ont atteint un nouveau record en en 2018 atteignant 320 millions de tonnes (+10 % par rapport à 2017) transportés par une flotte de 547 méthaniers.

                                                                                                                                                        source : BRS

 Le nombre de passagers en croisière a encore augmenté de 5,5 % en 2018 à 28,2 millions, soit presque un doublement en 10 ans. Les perspectives de développement restent fortes, la Chine représentant un réservoir de croissance avec un potentiel de passagers estimé à 300 millions.

La flotte mondiale continue à croître, malgré une diminution des livraisons en 2017, en raison de la baisse plus rapide des démolitions en raison du rajeunissement de la flotte. Les contraintes environnementales accélèrent le renouvellement de la flotte. Dans ce but l’Assemblée nationale française a adopté fin 2018 un dispositif de suramortissement différentié favorisant l’achat de navires conçus pour la transition énergétique.

                                                                                                                                                             

source : BRS

L’environnement défavorable du transport pétrolier a suscité une importante vague de démolitions (140 navires de plus de 34000 tpl comparés à 190 livraisons de navires neuf), conduisant à la plus faible croissance de la flotte depuis la première guerre du Golfe.

La flotte de porte-conteneurs continue à croître à un rythme soutenu de 5,7 % mais avec une augmentation plus rapide des très gros navires (10 000-23000 teu) qui remplacent les plus petites unités.

Sources : BRS Annual review 2019

                   United Nations Conference on Trade and Development, Maritime Transport Review 2018

 

Association Technique Maritime et Aéronautique © 2016 Tous droits réservés

MAGEEK Création de sites internet