Association Technique Maritime et Aéronautique
Panorama maritimes > 20182017201620152014

Les industries nautiques

La tendance générale de l’industrie nautique en 2018 est à la reprise. La filière a retrouvé des chiffres d’affaires comparables à 2008, avant la crise. On note cependant une évolution vers le haut de gamme, la taille des unités vendues augmentant et leur nombre diminuant.

Le groupe allemand Bavaria Yachtbau est resté en redressement judiciaire entre avril à septembre 2018 et a été finalement racheté par un fonds d’investissement pour se concentrer sur un nombre réduit de modèles.

Le groupe Bénéteau affiche, à l’inverse, sa volonté de toujours plus diversifier son offre et de continuer à multiplier les nouveaux modèles. Il a racheté les voiliers slovènes Seascape et le groupe polonais Delphia. Bénéteau peut ainsi relancer la gamme First en disposant rapidement de petits voiliers modernes et acquiert des capacités de production en Pologne.

Voilier Delphia

Entre les deux, le groupe américain Brunswick affiche une stratégie de recentrage après l’échec de la vente de la marque SeaRay, dont le leader américain voulait se séparer. Il a finalement arrêté la

Du multicoque au monocoque, de la voile au moteur, du semi-rigide au paddle... l’heure est à la diversification : ainsi, le rachat des voiliers Dufour par les catamarans Fountaine-Pajot ou le rachat du chantier Rhéa par le groupe Experton, propriétaire des voiliers haut de gamme Wauquiez et Tofinou.

Des intégrations verticales se nouent également avec les motoristes et les équipementiers. Zodiac Nautic  propose désormais ses propres paddles en complément de ses semi-rigides grâce à l’acquisition d’Anonym SUP. Le groupe BRP, propriétaire des moteurs hors-bords Evinrude, acquiert le petit chantier Alumacraft.

Le multicoque reste l’un des secteurs les plus dynamiques. Le groupe Grand Large Yachting avance dans l’intégration de la marque américaine Gunboat. Suite aux difficultés de Bavaria, le chantier Nautitech devrait retrouver plus d’autonomie. Le TS3, petit frère du TS 42 de Christophe Barreau, s’est trouvé un nouveau constructeur, Mestral Marine Works en France. On a également vu arriver des constructeurs étrangers sur les catamarans haut de gamme, à l’image d’Ita Catamarans ou McConaghy.

Premier Gunboat en construction en France

De nouvelles marques de catamarans ont aussi été annoncées en France en 2019. La plus attendue est probablement Excess, lancée par le groupe Bénéteau avec des ambitions et un bruit marketing à la hauteur de sa puissance, mais on peut également citer Windelo, lancé par Olivier Kauffmann d’Orange Marine.

Catamaran Windelo

Sur trois coques, Neel Trimarans poursuit une forte croissance, comme le prouve le rachat de TechniYacht Pinta pour assurer ses capacités de production. La profusion d’offre de multicoque tend désormais à combler les niches laissées entre les catamarans de grande série et le très haut de gamme.

L’industrie nautique est aussi portée par de nombreux chantiers locaux, nés de la passion de leurs fondateurs. Passage de témoins et rapprochement avec des entrepreneurs d’expérience sont souvent le moyen de maintenir l’équilibre et le dynamisme de ces structures.

source : https://www.boatindustry.com/article/29870/retour-l-annee-2018-chantiers-de-plaisance-entre-rachats-lancements-de-marque

 

 

Association Technique Maritime et Aéronautique © 2016 Tous droits réservés

MAGEEK Création de sites internet