Association Technique Maritime et Aéronautique
Panorama maritimes > 20182017201620152014

La construction navale militaire

Les prises de commandes en 2018 pour l’industrie française de la construction navale militaire n’ont pas été aussi importantes que les années précédentes, notons toutefois :

  •  La signature de la commande de 4 pétroliers ravitailleurs (Bâtiments ravitailleurs de forces) auprès du groupement Naval Group et Chantiers de l’Atlantique par le biais de l’OCCAR.
  • La confirmation de la commande du 5ème Sous-Marin de la classe BARRACUDA pour la Marine Nationale.

 Mais de nombreux projets ont été reporté à la signature en 2019 (avéré à date pour certains) :

  • La signature attendue de l’accord cadre et de d’une première tranche du contrat Australian Submarine Futur, pour les études de définition du sous-marin.

  • La mise en vigueur du contrat de patrouilleurs de type Adroit pour l’Argentine (incluant l’Adroit lui-même et 3 nouveaux bâtiments). Ce contrat sera réalisé par Kership.

  • La commande des études et de la réalisation des bâtiments de Guerre des Mines pour les marines Belges et Hollandaises. Cette affaire est proposée conjointement par Naval Group, Kerhsip et ECA.

  • Naval Group poursuit les discussions avec les EAU pour fournir des corvettes de type Gowind® et finaliser le contrat

 Le chiffre d’affaire de 2018 pour Naval Group s’élève à près de 3,7 milliards d’euros, il est légèrement supérieur à celui de 2017.

  •  L’activité de construction pour les besoins de la Marine Nationale peut être résumée ainsi:
    •  Poursuite à Lorient de la réalisation du programme des frégates multimissions FREMM : admission de l’Auvergne au service actif, livraison de la Bretagne, essais à la mer de la Normandie (dernière des FREMM à vocation ASM), préparation de la mise à flot de l’Alsace (première FREDA, à vocation anti-aérienne),

    • La poursuite des études de conception d’ensemble des frégates de taille intermédiaire FTI, en collaboration avec Thales, ainsi que la préparation de la Revue de Conception Générale du programme FTI, prévue en avril 2019.

    • Poursuite à Cherbourg et Indret de la réalisation du programme de sous-marins nucléaire d’attaque Barracuda pour la Marine Nationale : poursuite des essais, préparation de la mise à flot pour le Suffren, poursuite de la construction des sous-marins suivants : Duguay-Trouin et Tourville,

    • Poursuite des études de conception du sous-marin lanceur d’engins de troisième génération, futur moyen océanique de dissuasion à l’horizon 2030, avec le déroulement de la phase d’avant-projet détaillé, qui s’étalera jusqu’en 2019,

  •  L’entretien des bâtiments de surface et des sous-marins constitue toujours une charge importante pour Naval Group et les industriels du secteur. On citera pour 2018 :
    •  La fin du 2ème arrêt technique majeur pour la maintenance du porte-avions Charles de Gaulle et sa reprise du service à la très grande satisfaction de la Marine Nationale

    • La fin des études de rénovation à mi-vie (RMV) des frégates de type La Fayette, la phase de développement prenant le relais.

    • La poursuite des travaux d’adaptation des SNLE au missile M51 sur le Téméraire, dernier sous-marin de la série avec le début des essais.
    • l’entretien de la flotte des navires de premier rang de la Marine Nationale à Brest et Toulon

  • Concernant l’exportation, l’année écoulée a été marquée par les activités suivantes pour Naval Group :

    •  Les sous-marins de type Scorpène® indiens poursuivent leur construction en Inde : Le Khanderi, second de la série de 6 navires, a débuté ses essais. Le troisième de la série est en construction.

    • Les sous-marins de type Scorpène® brésiliens continuent leur progression rapide avec la mise à flot en décembre du Riachuello, premier sous-marin Brésilien.

    • La mise à flot de la première corvette Gowind construite en transfert de technologie au chantier égyptien Alexandria Shipyard. Naval Group livre des blocs PSIM (mâture complète intégrée) pré-équipés et testés au chantier Egyptien.

    • Le programme Littoral Combat Ship Malaisie portant sur la fourniture de six corvettes de la gamme Gowind®, conçues par Naval Group et réalisées sous la maîtrise d’œuvre du chantier naval malaisien Boustead Naval Shipyard (BNS) se poursuit en construction locale. L’armement de la première corvette mise à flot en 2017 s’est poursuivie en 2018. Naval Group a livré les premiers blocs PSIM (mâture complète intégrée) pré-armés au chantier Malaisien.

L’activité des autres industriels en 2018 est résumée ci-après :

  •  KERSHIP filiale de Piriou et Naval Group : Construction des Bâtiments de Soutien et d’Assistance Métropolitains (BSAM, ex BSAH)) avec la livraison de la Loire, premier bâtiment de la série, et du Rhone, et la poursuite de la construction du dernier bâtiment commandé, La Seine.

 Du point de vue restructuration industrielle, on peut signaler la poursuite des négociations sur le rapprochement entre Fincantieri et Naval Group (projet annoncé lors d’Euronaval 2018).

 

 

Association Technique Maritime et Aéronautique © 2016 Tous droits réservés

MAGEEK Création de sites internet