Association Technique Maritime et Aéronautique
Panorama maritimes > 20172016201520142013

L’hydrodynamique à DGA Techniques Hydrodynamiques

DGA Techniques hydrodynamiques (DGA Th), centre d’excellence et d’expertise au sein du ministère de la Défense dans les domaines de l’hydrodynamique et de l’hydroacoustique, a connu en 2013 une activité toujours soutenue à la fois dans le domaine des essais et celui de la simulation numérique, tournée essentiellement vers des programmes de navires de combat pour la Marine nationale, mais aussi au profit de clients privés et des grands chantiers et maîtres d’œuvre dans le domaine naval (pour environ 15% de son activité).

1- Les programmes navals nationaux :

De très importantes campagnes de calculs numériques et d’essais ont été menées  au bénéfice de l’unité de management COELACANTHE de la DGA pour préparer le programme de Sous-marins Nucléaires Lanceurs d’Engins de 3ème Génération, remplaçant des SNLE NG actuellement en service depuis 1995. Notamment, les premiers designs de propulseurs du futur sous-marin ont fait l’objet de tests de rendement et de bruit rayonné au Grand Tunnel Hydrodynamique (GTH). Devant les exigences encore plus drastiques de discrétion acoustique du propulseur du SNLE 3G, la campagne de travaux visant à réduire le bruit de fond du tunnel (qui compte cependant depuis sa création comme l’un des plus silencieux au monde), engagée en 2012, se poursuit.

La problématique de la trajectographie des armes éjectées par un porteur sous-marin reste un défi scientifique qui intéresse au premier chef les directions de programmes et concepteurs de sous-marin, et auquel DGA Techniques hydrodynamiques s’est activement attelé en 2013. DGA Th a ainsi développé des méthodologies numériques pour estimer les trajectoires de ces engins, notamment dans le cas d’éjections multi-corps. Dans le cadre du programme de Sous-Marin d’Attaque BARRACUDA, une campagne d’éjections de mines a été réalisée au GTH, qui a permis de lever les risques associés à la trajectoire de l’arme et à son interaction avec le porteur.

Dans le domaine des bâtiments de surface, on peut noter le développement d’un simulateur dynamique de tenue à la mer au profit du programme d’engins de débarquement enradiés à bord des BPC. Ce simulateur permet aux marins d’appréhender le comportement de la drôme lors des phases d’enradiage, en fonction des états de mer.

Notons par ailleurs que le programme de Frégate de Taille Intermédiaire structurera de nombreuses études innovantes en matière d’hydrodynamique, à partir de 2015.

2- Les programmes export et la diversification 

DGA Th continue la réalisation des études hydrodynamiques du projet de sous-marin export pour le Brésil, au profit du maître d’œuvre DCNS, et sous couvert de l’accord franco-brésilien afférent. Il est à noter que la Marine Brésilienne progresse notablement dans la définition d’un laboratoire de recherches en hydrodynamique navale, incluant des moyens d’essais conséquents. Il y a fort à parier que d’ici quelques années, le Brésil comptera, au moins sur le plan des infrastructures, comme un acteur majeur du paysage hydrodynamique mondial. Des échanges sont en cours avec les Brésiliens dans la définition de ces moyens d’essais.

Hors hydrodynamique navale, la montée en puissance de la filière des énergies marines renouvelables (EMR), soutenue notamment par plusieurs appels d’offres étatiques, s’accompagne de l’éclosion d’un nombre important de projets, auxquels DGA Techniques hydrodynamiques, par ses moyens particulièrement adaptés, contribue naturellement. DGA Th a ainsi participé à plusieurs projets autour des EMR (amélioration du rendement d’hydroliennes par essais au B600, estimation de l’énergie récupérée par bouée houlomotrice à la cuve à houle, évaluation du concept d’une centrale d’énergie thermique des mers).

3-La coopération 

La coopération avec le Royaume-Uni dans le cadre d’accords interministériels fonctionne à plein, et plusieurs campagnes ont encore eu lieu soit au GTH par les équipes britanniques, soit au basiin océanique d’Haslar par les équipes de DGA Techniques hydrodynamiques.  Cette coopération s’est renforcée très significativement en 2013 avec la réalisation d’essais britanniques au GTH d’un niveau de classification supérieur. Des études sont par ailleurs en cours dans le cadre d’autres coopérations bilatérales, notamment avec les Pays-Bas. Un projet de coopération avec l’Italie est aussi à l’étude : celui-ci vise à caractériser l’acoustique des propulseurs lors des situations de manœuvre.

DGA Techniques hydrodynamiques reste par ailleurs actif au sein des divers groupes internationaux Cooperative Research Ship (CRS) et Coopérative Research Navies (CRNAV) ainsi qu’à ceux de l’International Towing Tank Conference (ITTC).

Notons enfin, au plan du rayonnement scientifique, que DGA Techniques hydrodynamiques organisera en novembre 2014 les 14è journées de l’hydrodynamique, congrès majeur en France du domaine.

 

Association Technique Maritime et Aéronautique © 2016 Tous droits réservés

MAGEEK Création de sites internet