Association Technique Maritime et Aéronautique
Panorama maritimes > 20172016201520142013

La Construction Navale Militaire

Les prises de commandes en 2015 pour l’industrie française de la construction navale militaire ont continué sur le bon rythme de 2014. On peut noter :

  • La vente à l’Egypte en février 2015 d’une frégate multimission FREMM, prélevée sur la série en cours de construction pour la France, et livrée à l’Egypte en juin 2015 sous le nom de TAHYA MISR,
  • La vente à l’Egypte en septembre 2015 des deux Bâtiments de Projection et de Commandement, type MISTRAL, initialement construits pour la Russie,
  • Le contrat passé par la DGA auprès de Kership pour la fourniture de quatre BSAH (Bâtiments de Soutien de d’Assistance Hauturiers),
  • La commande en juin 2015 auprès du chantier SOCARENAM de deux patrouilleurs légers pour les zones d’outre-mer,
  • Un contrat auprès de DCNS pour le maintien en condition opérationnelle des six sous-marins nucléaires d’attaque basés à Toulon,
  • Un contrat auprès de DCNS et STX pour le maintien en condition opérationnelle des BPC et TCD,
  • Un feu vert en novembre 2015 pour le lancement du programme des frégates de taille intermédiaire FTI destinées à succéder aux frégates type La Fayette,

1- Activité de DCNS

Le chiffre d’affaire de 2015 pour DCNS s’élève à un peu plus 3 milliards d’euros, il est du même niveau que celui de 2014.

L’activité de DCNS de construction pour les besoins de la Marine Nationale peut être résumée ainsi:

  • Poursuite à Lorient de la réalisation du programme des frégates multimissions FREMM (livraison de la Provence, essais à la mer de la Languedoc, mise à flot de l’Auvergne, construction de la Bretagne),
  • Poursuite à Cherbourg et Indret de la réalisation du programme de sous-marins Barracuda pour la Marine Nationale (intégration du module appareil moteur à bord du sous-marin nucléaire d’attaque Suffren, premier de série Barracuda, achèvement de la coque du Duguay-Trouin, réalisation des tronçons de coque du Tourville),
  • Poursuite des études amont destinées au futur moyen océanique de dissuasion à l’horizon 2030 le SNLE 3G,
  • Démarrage des études de faisabilité des frégates FTI.

L’entretien des bâtiments de surface et des sous-marins représente toujours une charge importante pour DCNS et les industriels du secteur. On citera pour 2015, à titre d’exemple, les arrêts techniques pour maintenance du porte-avions Charles de Gaulle, du BPC Tonnerre, les travaux d’adaptation du SNLE Le Triomphant au missile M51, l’entretien de la flotte des navires de premier rang de la Marine Nationale.

Concernant l’exportation, l’année écoulée a été marquée par les activités suivantes pour DCNS :

  • Dans le cadre des contrats passés avec un transfert de technologie, poursuite du développement et de la construction des sous-marins Scorpène au Brésil et en Inde. Le Kalvari, premier des six sous-marins du type Scorpene commandés par l’Inde, a été mis à flot le 29 octobre au chantier Mazagon Dock Limited de Mumbai et réalisera ses essais en mer prochainement,
  • Poursuite des études de conception de corvettes de type Gowind pour la Malaisie.
  • Lancement de la construction de la première corvette Gowind pour l’Egypte,
  • Livraison d’une frégate FREMM à l’Egypte.

Enfin DCNS s’est beaucoup investi dans la réponse à l’appel d’offre australien pour la construction de sous-marins, en compétition avec TKMS (Allemagne) et Mitsubishi  et Kawasaki (Japon), ce qui lui permettra d’être  retenu pour des négociations exclusives en 2016.

2- Autres chantiers

L’activité des autres industriels en 2015 est résumée ci-après :

  • CMN : Réalisation de trois premiers intercepteurs pour le Mozambique.
  • SOCARENAM : construction des patrouilleurs légers pour l’outre-mer.
  • RAIDCO : livraison d’un patrouilleur pour la Côte d’Ivoire.
  • KERSHIP filiale de Piriou et DCNS : construction et début des essais à la mer du premier B2M (bâtiment multi missions)  pour la Marine Nationale.

3- Marine nationale

En 2015, la Marine Nationale  a poursuivi ses opérations sur de nombreux théâtres : lutte contre les trafiquants de drogue, la pêche illicite ou l’immigration clandestine.

Les attentats perpétrés en 2015 ont conduit la France à s’engager dans les grandes opérations internationales, en particulier au Proche et Moyen-Orient.

Grâce à son groupe aéronaval, emmené par le porte-avions Charles de Gaulle, la Marine Nationale a renforcé significativement les moyens de l’armée de l’Air pour bombarder les positions de Daech en Irak et en Syrie dans le cadre de l’opération Chammal.

En Méditerranée, l’explosion des flux de réfugiés constitue une nouvelle mission pour les forces françaises. La participation aux actions maritimes de l’agence européenne Frontex a permis de sauver des centaines de migrants tentant de rejoindre la Grèce et l’Italie et d’interpeller une quarantaine de passeurs.

Frégate Egyptienne type FREMM : TAHYA MISR lors de l’inauguration du canal de Suez élargi

 

Frégate


Premier sous-marin type Barracuda : le SUFFREN en construction


Association Technique Maritime et Aéronautique © 2016 Tous droits réservés

MAGEEK Création de sites internet