Association Technique Maritime et Aéronautique
Panorama maritimes > 20172016201520142013

Industrie de la Plaisance

1- La plaisance loisir

Après une chute du marché français de près de 30% entre 2011 et 2014, ce dernier a connu une croissance de 1% en 2015, croissante restant faible en comparaison des 4 %  de nos voisins européens. En revanche, le marché international continue à fortement  progresser. Le Groupe Bénéteau notamment grâce à son implantation renforcée aux États-Unis, clôt l'exercice 2014-2015 avec un chiffre d'affaire de 825 M€, en croissance de  27%.

Les tendances des années passées se confirment. Succès des catamarans de croisières, et des grands monocoques, deux catégories de plus en plus confortables, et diversification des activités nautiques plutôt vers les mini embarcations (Stand Up Paddle, Kite surf..).

Constructeur de ces deux catégories "haut de gamme", le chantier CNB (Construction Navale de Bordeaux) filiale du Groupe Bénéteau réalise 85% de son activité à l'export et va investir 62M€ et recruter 120 personnes dans les deux ans qui viennent.

La diversification quant à elle a permis une augmentation de 5 à 10% des activités nautiques et la venue de nouveaux jeunes pratiquants, de bon augure pour l'avenir.

2- La plaisance sportive

L'année 2015 a vu la mort prématurée par accident de deux très grand champions des années 90, Florence Arthaud et Laurent Bourgnon.

En classe IMOCA (monocoques de 18 m), avec un choix hésitant entre foils (appoint) ou non, Armel Le Chléac'h, et Vincent Riou ont dominé successivement la Route du Café et la Transat anglaise, laissant le choix ouvert pour le prochain Vendée Globe qui partira le 6 novembre 2016.

En classe "Ultime", la Route du Café a été gagnée par le duo François Gabart - Pascal Bidégorry sur Macif. François Gabart a gagné récemment la mythique Transat anglaise sur ce même trimaran de 30 m, qui est aujourd'hui le plus abouti de cette catégorie. Macif dispose de foils sur les flotteurs et de plans porteurs sur les safrans pour naviguer en mode "hybride", dès que les conditions le permettent.

Sur des bateaux plus petits, de plus en plus nombreux, les foils permettent une navigation "en vol" à toutes les allures et pour des vents de plus en plus faibles. C'est par exemple le cas pour le catamaran "Nacra 17", série olympique, dont l'équipage français Marie Riou - Billy Besson sont champions du monde pour la troisième année consécutive. A ce titre ils ont obtenu le titre de Marin de l'Année au Nautic 2015.

Pour les jeux de Rio de cet été, ils devraient revenir avec une médaille. L'espoir est également porté par Jonathan Lambert, en bronze à Londres, et par les véliplanchistes, femmes et hommes, notamment Charline Picon et Pierre Le Coq Champion du monde 2015.

Pour la 35ème coupe de l'America qui se déroulera aux Bermudes en 2017 sur des catamarans volants de 45 pieds, une série de régates préparatoires est organisée dans le monde entier pour les 6 candidats. Le team Groupama (représentant la France), dirigé par Franck Cammas a du mal a bien figurer mais progresse, venant de finir 3ème à la récente régate préparatoire de New York.

Franck Cammas a à nouveau gagné la "petite coupe America" en 2015 sur le Lac Léman.

3- Conclusion

En conclusion l'année 2015 marque une considérable augmentation de la présence des foils sur les bateaux de compétition. Deux journées de conférences (dans le cadre de la semaine "Affoilante") se sont déroulées en avril dernier à l'Ecole Nationale de Voile à Quiberon, et ont parfaitement confirmé et renseigné cette "banalisation" des foils.

Ce qui paraissait impossible il y a quelques années, faire voler un catamaran de croisière de 12 m (déjà fait par le G4 de Gunboats), ou un minitransat (pour bientôt) est devenu possible.

Sans aucun rapport, un autre aspect très important du monde de la plaisance en 2015 est la forte implication de plusieurs de ses membres (architectes, navigateurs) dans la recherche de propositions pour la propulsion (en général partielle) par le vent pour la marine marchande.

A la récente matinale du CORICAN "Le renouveau de la propulsion vélique", deux porteurs de projets, Yves Parlier et Marc Van Peteghem viennent de la plaisance (comme Philippe Pallu de la Barrière venu en 2014).

 

Association Technique Maritime et Aéronautique © 2016 Tous droits réservés

MAGEEK Création de sites internet